• Dr. Noura AKKAL

La Constipation

Mis à jour : 26 déc. 2018

C’est quoi la constipation ?


La constipation est définie par une diminution de la fréquence et du poids des selles (< 3défécations/ semaine ou un poids moyen des selles< 35 g / jour)


Elle peut aussi être définie par une définition qualitative : émission de selles avec effort, émission de selles dures, évacuation difficile voire douloureuse et sensation d’obstruction anorectale.


On peu t dire que c’est un vrai problème vu qu’elle altère la qualité de vie de la personne aussi bien sur le plan personnel que professionnel.


Il est recommandé de retenir le caractère chronique de la constipation quand les symptômes évoluent depuis au moins 6 mois.


La constipation peut être soit de transit 📷(= de progression), c'est-à-dire que les selles stagnent trop longtemps dans le côlon, soit terminale 📷(= d'évacuation), c'est-à-dire qu'elles s'accumulent dans le rectum. Les 2 problèmes peuvent coexister chez une même personne.


Comment poser le diagnostic de la constipation ?


L’interrogatoire est l’étape la plus importante du diagnostic, le médecin en menant un bon interrogatoire peut recueillir pleins de données qui vont l’aider à diagnostiquer la constipation et reconnaitre la cause pour pouvoir la traiter et soulager le malade.


Des critères diagnostiques simples sont recherchés : < 3 selles / semaine, difficultés pour évacuer les selles notamment des efforts de poussée, sensation de gène au passage des selles ou d’une évacuation incomplète , l’émission de selles dures, un temps d’exonération anormalement prolongé ou l’utilisation de manœuvres digitales.


Quelles sont les causes de la constipation ?


La constipation est en grande partie liée à notre mode d'alimentation (mauvaises habitudes alimentaires, inactivité physique, stress, anxiété). L'insuffisance d'aliments riches en fibres dans l'alimentation (fruits secs, légumes verts, céréales complètes, légumineuses...) est un des facteurs de risque le plus fréquent de la constipation.


Adopter une alimentation riche en fibres, boire suffisamment lutter contre le stress et faire de l'exercice physique permettent dans la grande majorité des situations de vaincre la constipation ou d'éviter qu'elle ne survienne.


Se retenir d'aller aux toilettes : Retarder l’évacuation des selles lorsque l’envie se fait sentir est une autre cause fréquente de constipation. Plus elles séjournent longtemps dans le côlon, plus les selles deviennent dures comme des cailloux et difficiles à évacuer.


Ceci est attribuable au fait que le corps, par le côlon, réabsorbe beaucoup d’eau présente dans les selles. Retenir leur évacuation peut aussi provoquer des douleurs et des fissures anales.


La constipation peut aussi résulter d'une maladie plus complexe ou l'accompagner. Il peut s’agir d’une maladie grave comme le cancer colorectal, cause à laquelle il faut toujours penser chez un sujet âgé associé des fois avec des rectorragies (=saignement rouge) ou douleur abdominale, amaigrissement, anémie. Il peut s’agir aussi du syndrome de l’intestin irritable, maladie fréquente, non grave et qui est témoin d’un inconfort digestif. Il peut aussi s'agir de diverticulite qui est une maladie définie par la présence de petites poches au sein du colon, d'une anomalie du métabolisme (hypercalcémie, hypokaliémie), ou d'un problème endocrinien (hypothyroïdie) ou neurologique (neuropathie diabétique, maladie de Parkinson, affection médullaire).


Attention, certains médicaments peuvent être responsables de constipation, c’est pour cela que le médecin s’acharne à faire un bon interrogatoire au malade (anti convulsivants, neuroleptiques, fer,..).


Que faut-il faire pour lutter contre la constipation ?


Il est conseillé d’abord d’éliminer une cause organique par le médecin qui fera une coloscopie selon le contexte et les antécédents du malade.


Il ne faut pas attendre pour aller à la selle, il faut y aller des que le besoin se fait sentir, on conseille même au malade d’aller à la selle à un horaire fixe, tous les matins au réveil par exemple ou le soir au coucher pour éduquer l'intestin.


Il faut une bonne hydratation, boire jusqu’à 2-3 litres d’eau par jour.


Certains conseils peuvent améliorer les troubles du transit intestinal, manger lentement dans le calme sans stress et à des heures fixes pour les 3 repas permet d’améliorer les épisodes de constipation. Ne pas tarder pour le diner en essayant de laisser un délai de 3- 4 heures entre le diner et l’heure du coucher.


Favoriser certains aliments connus riches en fibres comme : les fruits secs, les légumes verts (betteraves, épinards…) ; les légumineuses (lentilles, haricots blancs, pois chiche, fèves) sont particulièrement conseillés ; et aussi les céréales complètes (son de blé et d’avoine).N'hésitez pas à consommer des pâtes, du riz complet, du pain complet, du pain au son. Il faut également consommer les fruits tout au long de la journée dès le petit déjeuner mais les prendre à distance des repas et léviter le soir pour ne pas élever sa glycémie.


Il ne faut pas oublier de bouger quotidiennement ne serait ce que pou 20- 30 min…ceci favorise le transit et améliore les troubles intestinaux.

Appelez nous pour prendre un rendez-vous: 05226-92121

Cabinet Gastro - Docteur AKKAL Noura

710 Angle Bd Oued Sebou et Bd Oued Tensift El Oulfa Casablanca

http://www.gastro-dr-akkal.com/

  • Google Places Social Icon
  • Facebook Social Icon

Site-web créé par Élévation Partenaires

© 2019 Cabinet Gastro - Docteur AKKAL Noura